TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire
Tourisme solidaire en Crète avec TDS VOYAGE
Tourisme solidaire en Crète avec TDS VOYAGE
Tourisme solidaire en Crète avec TDS VOYAGE
Tourisme solidaire en Crète avec TDS VOYAGE
Tourisme solidaire en Crète avec TDS VOYAGE

Tourisme solidaire en Crète

Séjours équitables et solidaires de 8 ou 12 jours en Crète. Vous découvrez ce pays sous un autre jour, grâce à un éclairage très local. Apprenez à mieux connaître la culture crétoise grâce aux périodes d’immersion chez l’habitant – notamment chez Eleni et son mari (qui est pope) - et aux nombreuses rencontres avec les habitants, bergers, brodeuses, musiciens, agriculteurs… qui sont autant de gardiens des traditions et des savoir-faire locaux.

Les périodes de découverte du patrimoine de l’île ne manqueront pas. Que ce soit à la mer ou en montagne, à la ville ou à la campagne, vous irez de surprise en surprise en visitant la Crète, la cinquième plus grande île de la mer Méditerranée. Un vrai régal !

Que voir, que faire, que visiter lors d’un séjour équitable et solidaire en Crète ?

La Crète a de nombreux atouts, en dehors des plages de rêve qui constituent « le fonds de commerce » de l’île, mais peuvent perdre de leur attrait en été, lorsque vous chercherez désespérément un coin de sable où poser votre serviette. L’arrière-pays montagneux ne manquera pas de vous séduire avec sa nature plus sauvage et ses gorges impressionnantes. Avec les habitants, vous vous rendrez bien vite compte que l’accueil est une seconde nature chez eux ! Certes, quelques sourires peuvent être dictés par le sens du commerce, comme partout, mais les crétois sont chaleureux et hospitaliers. La douceur de vivre crétoise, caractérisée par des moments de partage aussi bien autour d’une bonne assiette, que d’un verre ou d’une fête ponctuée de danses et de chants traditionnels, n’est pas une légende ! Les crétois ont la chance de savoir vivre en tout sérénité l’instant présent et de savourer paisiblement chaque journée qui passe.

TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Chèvre
TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Bateau

La Canée, Rethymnon, Héraklion, découvrir les villes crétoises entre amis, en famille ou en couple

Visiter Héraklion, la capitale de la Crète

Depuis 1971, Héraklion est la capitale de la Crète. C’est également la première ville de Crète ainsi qu’une ville universitaire d’importance. De prime abord, Héraklion décevra peut-être un touriste pressé avec ces rues disparates et ces blessures datant de la deuxième guerre mondiale. C’est néanmoins un point de passage obligé en Crète !

Son port, le plus important de l’île, est cerclé d’imposants remparts vénitiens. Prenez-un peu de hauteur en vous promenant le long des remparts, tout en laissant la brise vous rafraîchir. Au sud de la ville vous apercevrez la tombe de Nikos Kazantzakis, célèbre écrivain né à Héraklion, auteur de La vie d’Alexis Zorba (1946), qui devint un film culte sous le titre Zorba le Grec (1964), mais aussi d’œuvres parfois controversées, comme La Dernière Tentation (1957), adaptée à l’écran par Martin Scorcese, qui lui a valu d’être excommunié par l’Eglise orthodoxe russe.

À Héraklion plusieurs points d’intérêt historiques valent une visite. Le musée archéologique de la ville, présente de superbes collections issues des sites de Cnossos, de Poros… et donne un éclairage sur les civilisations minoennes et plus largement l’histoire de la Crète. Le musée historique, lui, porte sur les périodes allant du Moyen-Âge à l’époque contemporaine ; ce dernier est complémentaire au musée archéologique.

Poursuivez par la visite de l’église de Agios Titos et de la cathédrale Agios Minas. La première a connu un bien étrange destin : érigée en 961 en l’honneur de Saint-Titus, premier évêque de Crète, elle fut transformée en église catholique au XVIe siècle par les Vénitiens… puis elle devient mosquée sous l’influence des Ottomans qui conquirent la ville. Détruite par le tremblement de terre de 1856, elle fut reconstruite pour devenir une église orthodoxe !

Pour clore la journée, baladez-vous au marché, flânez entre les étals et laissez-vous tenter par quelques souvenirs crétois, comme le komboloï ou des herbes sauvages… Si vous prévoyez de rester plus de temps à Héraklion, grimpez à l’assaut du fort vénitien des Koules, construit pour parer aux attaques de la mer, mais aussi aux attaques ennemies. Des salles d’exposition retracent l’histoire du lieu, à l’aide notamment de films explicatifs. Le panorama y est sympathique, avec la vue sur la ville et le vieux port !

Côté gastronomie, les petits restaurants ne manquent pas, vous pouvez aussi déjeuner simplement d’un « souvlaki », d’un « bougatsa » ou d’un feuilleté au fromage dans l’une des nombres tavernes. Attention, il faut savoir que les crétois mangent plus tard que nous ; pour vous comporter en vrai enfant du pays, adoptez le même style de vie !

TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Héraklion - Cathédrale
TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Héraklion - Fort

Flâner dans la vieille ville de la Canée

La ville de la Canée est unique avec ses dédales de ruelles et son charme sans équivalent. Un détour obligatoire lors de votre séjour en Crète ! Le vieux centre se constitue du vieux port vénitien surplombé par son phare emblématique, et des maisons d’époque cernées de fortifications. Continuellement occupée pendant près de 5000 ans, la ville est une succession de strates d’histoires dont les témoignages imprègnent encore les rues. Influence vénitienne, influence turque… marquent cette ville et donnent une impression de musée à ciel ouvert.

La Canée est composée de cinq quartiers, que vous appréhenderez au fil de vos déambulations. N’hésitez pas ensuite à vous rendre au-delà de la vieille ville pour faire d’autres découvertes. À l’est du vieux port, la baie de Kom Kapi vous ouvre les bras. Le long du quai, une petite plage de sable attire les baigneurs et de nombreux cafés sont plantés au bord de l’eau. A l’ouest, le petit port de pêche de Neo Chora et sa large plage de sable permettent de profiter d’une baignade en famille.

La ville ne manque pas de monuments d’intérêt : faites un tour au musée archéologique, logé dans une ancienne église gothique, qui est sûrement l’un des plus beaux édifices de la ville. En plus de ses collections préhistoriques et antiques, ce musée offre un joli jardin très reposant. Pourquoi ne pas poursuivre par une visite au musée d’Eleftherios ? Si vous vous intéressez un peu à la politique, ce musée saura vous apporter des éclairages sur l’histoire politique de l’île à travers le prisme d’Eleftherios Venizelos, l’un des plus grands premiers ministres de l’histoire grecque.

TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - La Canée - Mer
TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - La Canée - Vieille ville

Visiter Rethymnon et son centre vénitien

La région de Réthymnon est la plus petite de Crète, et la plus montagneuse. Autrefois très boisée, la région a été remodelée par l’activité humaine, faisant apparaître des collines et des plaines verdoyantes. La Crète que vous découvrirez ici est plus rurale, et tout indiquée aux amoureux de la randonnée qui pourront s’en donner à cœur joie.

L’influence vénitienne donne tout son charme à la ville de Réthymnon, son vieux centre historique, ses rues piétonnes, ses fontaines et ses minarets. Vous arriverez au phare du port vénitien, propice à la rêverie, pour qui s’attardera le temps nécessaire. Très étudiante, la ville a une ambiance particulière même en hiver. Avantage, si vous avez un coup de chaud : la ville bénéficie d’une longue plage de 13 km de long, où, quelle que soit la période, vous réussirez à poser votre serviette.

Que voir et que faire à Réthymnon ?
Vous pouvez visiter la forteresse vénitienne qui surplombe la ville, bienveillante. Cette forteresse a été construite en 1573 par les vénitiens sur le site de l’ancienne acropole, pour protéger l’entrée du port. À l’intérieur se trouve une église, une chapelle, une mosquée, d’anciens cachots et d’autres bâtisses. Les habitations au sein de la forteresse ont été délaissées après la Seconde Guerre Mondiale au profit du cœur de ville. À l’entrée de la forteresse, le théâtre de plein air Erofili accueille de nombreux spectacles le soir et en été, notamment à l’occasion du festival Renaissance (des pièces pour les enfants sont aussi jouées).

Près du port, il est intéressant de passer devant la loggia, édifiée au milieu du XVe siècle par les vénitiens. Pourvu de trois arches sur chacun des murs apparents, c’était un lieu de réunion pour les nobles de la ville, qui s’y retrouvaient pour débattre et discuter des affaires économiques ou politiques.

Côté shopping, la rue Arkadiou est très marchande et animée. La boutique Moka, dans la rue Ethnikis Andistassis, vend des loukoums succulents, ou encore des herbes traditionnelles comme le diktamos ou le mountain tea à prix abordable.

TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Réthymnon - Port
TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Réthymnon - Poteries

Découvrir les villages de la Crète hors des sentiers battus

Vamos, un village traditionnel pour une alternative rurale

Les villages de Crète, cachés derrière des collines plantées d’oliviers, sont de véritables bulles hors du temps. À découvrir pour faire une pause, en apprendre plus sur les traditions locales et se mettre au frais, lorsque le soleil tape vraiment fort.

Vamos est un petit village qui a connu un renouveau grâce à une pratique modérée du tourisme, respectueuse de son environnement. En 1995, une association s’y est constituée pour restaurer les vieilles maisons abandonnées du village. Une dizaine de maisons se sont vues ainsi offrir une seconde chance, reconstruites selon les règles de l’art traditionnelles, et abritent désormais quelques petits hôtels.

L’association propose également aux voyageurs de découvrir la cuisine, la danse, la peinture ou la céramique. Au mois d’août, un festival de musique populaire se tient au village. Promenez-vous en toute quiétude dans ce petit village aux tons ocres, qui s’affranchit de la traditionnelle chaux blanche.

TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Vamos - Ruelles
TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Vamos - Ruelles

Passer un moment convivial dans le café Esmigia à Douliana

Le charmant village de Douliana, avec sa cinquantaine d’habitants, a une histoire semblable à celle de Vamos. Catherina, une enfant du pays, a vécu plusieurs années dans ce village. De nombreuses maisons abandonnées y ont été reconstruites, grâce notamment aux aides de la communauté européenne. Certains enfants sont alors rentrés au village et l’ont fait revivre, en le repeuplant et en ouvrant restaurant et cafés.

On y trouve une petite église ravissante (Agios Ioannis), nichée dans la roche en contrebas du village et blottie dans une forêt, ainsi que de nombreux chemins de balade ou de petites randonnées – qui servaient auparavant aux bergers – permettant de rallier la mer ou d’autres villages.

Notre partenaire en Crète, l’association Esmigia, a repris le café du village, le « kafeneion » et s’y est installée. L’objectif ? Favoriser les rencontres (« esmigia » signifiant « rencontre ») et encourager les activités locales. Des événements de sensibilisation à l’environnement y sont organisés (séminaires de botanique, atelier de pain, de savon, fête du caroube…) ainsi que des concerts de musique crétoise et grecque traditionnelles. Petit plus, le café abrite une épicerie qui propose des produits locaux et biologiques !

À savoir, en général, en Crète, les cafés sont à couleur politique, ce qui explique qu’il y en ait au moins deux dans chaque village. Ce n’est pas le cas à Douliana, ce qui accentue cette dimension conviviale. Selon Catherina « on pouvait d’un seul coup dresser une table, on prenait des boissons, du café, l’un se levait et allait chercher son pain, l’autre ramenait un mezze… et on refaisait le monde ».

Posez-vous ainsi en terrasse, sur la place du village, avec ses caroubiers et ses nombreuses fleurs et laissez-vous porter par l’ambiance chaleureuse du village.

TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Douliana - Agios Ioannis
TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Douliana - Café Esmigia

En apprendre plus sur les traditions populaires à Gavalochori

Petit village situé dans la région d’Apokoron, Gavalochori est, là-encore, un exemple de village qui fait revivre la Crète à travers ses traditions. Gavalochori abrite un musée d’art et tradition populaire, qui a élu domicile dans une ancienne maison reconstruite à l’identique.
Vous aurez l’occasion de voir la manière dont vivaient les familles à l’époque, mais aussi d’en apprendre plus sur l’art de la fabrication des soieries. En effet, la région était dotée de mûriers, dont les vers à soie se nourrissent.

Apprenez-en plus sur l’art de la dentelle grâce à Cristina, une dentellière qui pratique encore la « kopanelli ». Les femmes du village ont d’ailleurs créé une coopérative sur la place et produisent des broderies et des dentelles toutes aussi délicates les unes que les autres. La « kopanelli » évoque une technique de broderie au fuseau héritée de l’époque vénitienne, dont elles sont les dépositaires.

TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Gavalochori - Dentelle
TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Gavalochori - Dentelle

Vivre une expérience immersive chez l’habitant à Tsivaras

Lors de votre voyage équitable et solidaire en Crète, vous logerez chez Eleni et sa famille, dans le village de Tsivaras. Ce village semi-montagneux compte environ 120 habitants, et est situé à seulement deux kilomètres du village balnéaire de Kalyves. Sa situation géographique en fait lieu idéal pour combiner montagne et mer. Les alentours de Tsivaras sont propices à la randonnée ; peut-être aurez-vous l’occasion de passer par des sentiers sinueux au détour desquels vous croiserez le berger et ses moutons… avant de déboucher sur la mer !

Vous aurez la chance de côtoyer Eleni et sa famille, avec leur sens de l’accueil inné et véritablement dévoués à leurs hôtes. Il y aurait d’ailleurs une légende en Crète selon laquelle Dieu pourrait s’incarner en voyageur, afin de tester le sens de l’hospitalité des crétois et sonder leur âme…

Pas besoin de mise à l’épreuve pour vos hôtes, chez qui la chaleur de la réception, le goût du partage et la cuisine (généreuse !) sont autant de points forts. Une douceur sans pareille, qui vous donnera l’impression de faire partie de la famille. Selon Catherina, « les voyageurs peuvent leur poser toutes les questions qu’ils veulent, ils trouveront une réponse réelle, qui vient du cœur ». Elle ajoute que « ce qui caractérise Eleni, c’est vraiment le cœur et cette ouverture qu’elle a sur les gens ».

Le mari d’Eleni est pope, c’est-à-dire prêtre orthodoxe. Cette religion a longtemps été la religion d’Etat en Grèce, ce qui vous permettra, si vous êtes curieux d’en savoir plus, d’avoir un regard et un éclairage particulier. En Crète, le pope fait partie intégrante de la vie du village. En plus d’être présent pour tous les événements importants du village, il partage le quotidien des habitants. Il n’est pas inhabituel de voir le pope avec ses amis au kaféneion !

Le soir venu, vous dormirez dans de petites habitations construites de leurs propres mains. Le calme du lieu et l’ambiance qui s’en dégage vous feront bien vite tomber dans les bras de Morphée…

TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Tsivaras - Ruines
TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Tsivaras - Eleni

Découvrir le village et la nécropole minoenne d’Armeni

Non loin de Réthymnon, rendez-vous dans la commune d’Armeni, célèbre pour sa nécropole minoenne (environ – 1400 av. J-C). Ce joyau historique fait l’objet de nombreuses fouilles depuis les années 1960. La nécropole est composée de 280 tombes creusées dans la roche, dont les plus grandes peuvent être visitées. La plus impressionnante est sans doute la tombe n°200, une tombe circulaire accessible grâce à un escalier d’environ 5 mètres de long ! Pour en savoir plus sur ce lieu, il faut se rendre au musée archéologique de Réthymnon où sont exposées des pièces d’offrandes issues de la nécropole.

Dans le village, vous déjeunerez dans une taverne d’un des succulents plats locaux dont la Crète vous ravira. Après le déjeuner, venez découvrir une fromagerie et une boucherie où sont préparées des spécialités locales.

TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Armeni - Café
TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Armeni - Café

Rejoindre les rangs de la résistance crétoise à Anopoli

Pour rejoindre Anopolis, la route serpente de lacet en lacet sur 12 km, en une longue grimpette… Au bout de cette montée, vous voilà arrivés dans la ville phare de la résistance sfakiote. C’est ici que Daskalogiannis, figure phare de la résistance contre les Turcs, est né. Vous ne pourrez pas manquer sa statue au centre du village !

Anopolis est un village tranquille, quelques cafés y sont propices à une halte. Vous verrez certainement quelques « anciens » prenant appui sur leur « katsouna » (bâton de berger) et jouant du komboloï. Après vous être baladé dans le village, rejoignez l’église de Sainte-Catherine, et sa vue fantastique sur la Grande Bleue.

À noter : « la fête du fromage de brebis » a lieu tous les ans autour du 20 août, et la fête du village se tient le 27 octobre.

Après avoir déjeuné, vous rejoignez à pied Agios Ioannis par le pont qui enjambe les gorges d’Aradena. Ce pont a été financé par Paul Vardinogianis, milliardaire originaire de la région, dans le but de désenclaver le petit village… qui ne compte aujourd’hui qu’une quinzaine d’habitants ! Vous y visiterez une ancienne fabrique d’huile d’olive avant d’arriver dans un « refuge », au sein d’un superbe paysage montagneux, pour passer une nuit calme et reposante.

TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Anopoli - Moutons
TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Anopoli - Huilerie

Randonner dans les Gorges d’Imbros

Les gorges d’Imbros, longues de 8 km environ, plus confidentielles que les gorges de Samaria, ont un bon dénivelé mais sont faciles d’accès et débouchent sur la mer. Veillez à emporter de bonnes chaussures de randonnée, le chemin est caillouteux.

Les gorges d’Imbros sont moins fréquentées que leur cousine de Samaria et une partie de la randonnée s’effectue à l’ombre, ce qui est très appréciable. Spectaculaires, avec des portes étroites entre des parois verticales hautes de plus de 300 mètres, les gorges longent des cascades, des rochers et des grottes. Au printemps, la flore y est remarquable !

Vous aboutirez au village de Komitades et de là, rallierez Frangokastello, un petit hameau en bord de mer – où vous aurez l’occasion de piquer une tête – qui abrite l’une des plus belles forteresses vénitiennes de Crète.

Connaissez-vous la légende du château de Frangokastello ? Pendant la guerre d’indépendance en 1828, les Turcs assiégèrent le château où se trouvait l’un des chefs des sfakiotes (nom donné aux rebelles crétois). La bataille fit de nombreux morts, et la légende prétend que des ombres humaines, les « droussoulites », apparaîtraient vers le mois de mai pour entretenir le souvenir des morts. Cet événement se produirait sous certaines conditions atmosphériques, créant une illusion d’optique. Un château hanté, ça vous dit ?

TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Gorges d'Imbros
TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Gorges d'Imbros - Voyageurs

Découvrez la poterie traditionnelle crétoise au village de Margarites

Il règne une atmosphère assez provençale au village de Margarites, petit village de potiers d’environ 350 habitants connu depuis l’époque minoenne pour ses grandes jarres, dénommées « pithoi ». Ces jarres, ou amphores, sont destinées à conserver l’huile d’olive. Aujourd’hui encore, de nombreux potiers vendent leurs créations aux voyageurs, exposées sur les murs des maisons et à leurs abords, donnant une touche joyeuse au village.

Ces dernières ne sont pas toutes originales, et vous aurez peut-être des sensations de déjà-vu en déambulant dans les rues. Certaines sauront pourtant se démarquer pour votre plus grand plaisir. Vous aurez l’occasion d’observer des artisans expérimentés et habiles réaliser des poteries ou des céramiques devant vos yeux. Vous rendrez visite à Giorgos dans son atelier de céramique. Sa particularité ? Giorgos est l’un des rares potiers à encore exploiter une veine argileuse de la montagne pour réaliser ses œuvres. Vous visiterez son site d’extraction pour découvrir la technique employée depuis l’époque minoenne.
Dans le village, vous visiterez le monastère et un petit musée localisé sur la place centrale, jouxtant un kaféneion bien ombragé. Faites une halte dans l’établissement et profitez du panorama qui s’offre à vous.
Au déjeuner, vous vous dirigerez vers l’établissement d’Olga, une taverne familiale, pour déguster de bon repas faits maison.

TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Oliviers
TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Margarites - Gîte

Découvrir l’art de vivre à la crétoise

Communiquer avec la population locale

Lorsqu’on voyage, mieux vaut partir en ayant acquis quelques connaissances sur le pays en question, d’une part pour montrer vos efforts d’intégration, d’autre part pour être en capacité de communiquer avec la population. En Crète, on retrouve également quelques particularités dont il est bon de vous faire part…

Selon notre amie Catherina, il ne faut JAMAIS tendre la paume d’une main vers une personne, les 5 doigts ouverts. En effet, en Crète, cela revient à envoyer quelqu’un au diable, ce qui risquerait de fortement offenser vos hôtes…

Autre comportement qui peut porter à confusion : les crétois et les grecs ont tendance à dire « oui » ou « non » simplement avec le visage. Autrement dit, « non » c’est « on lève un peu les yeux au ciel et on penche la tête en arrière » et oui « on penche la tête en avant ». Pas évident à décoder me direz-vous, ce qui peut donner lieu à des situations cocasses…

De plus, en crétois, « oshi » signifie « non » (alors qu’on aurait plutôt tendance, par mimétisme avec le français, à le traduire par « oui ») et « » signifie « oui »… de quoi s’emmêler les pinceaux ! On vous suggère donc de garder tout ça en mémoire, au cas où… histoire de ne pas se retrouver à dormir dehors (on rigole, bien sûr !).

TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Langues
TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Salut

Célébrer la Pâque orthodoxe avec les habitants, entre fêtes et traditions

La Pâque orthodoxe c’est L’ÉVENEMENT le plus fêté en Grèce et en Crète à la fin du mois d’avril. C’est une fête importante, liée à l’idée de rédemption, ce qui permet ainsi selon Catherina de « se dire que tout est possible à partir de là ». Cette fête célèbre aussi l’arrivée du printemps, et donne lieu à un grand ménage dans les maisons.

Les célébrations de la Pâques se déroulent pendant une semaine. De nombreuses traditions y sont liées. Par exemple, le jeudi, les œufs sont peints en rouge ; ces œufs décorent les tables puis sont ensuite utilisés pour le « tsougrisma », une bataille d’œuf traditionnelle pendant laquelle chaque invité frappe l’œuf de son voisin en essayant de le fissurer. Le vainqueur étant celui qui, parmi tous les invités, a réussi à garder son œuf intact. On dit de lui qu’il sera chanceux toute l’année ! Ensuite, le jeudi soir le tombeau du Christ est décoré, puis porté en procession le lendemain.

Le samedi soir, c’est la messe en l’honneur de la résurrection de Jésus-Christ, et le corps de judas est alors brûlé afin de représenter sa trahison. La fête prend fin le dimanche, avec un grand repas où l’agneau pascal est à l’honneur. Après 40 jours de jeune, les estomacs peuvent enfin se remettre en route ! Familles et amis festoient ainsi jusqu’à tard dans la journée et heureusement, le lundi est férié…

TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Eglise
TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Pâques orthodoxe -Oeufs

Partager un repas crétois traditionnel

Ah, la nourriture crétoise… un régime sain, aussi bon pour le corps que pour l’esprit ! Vous aurez le choix entre de nombreuses spécialités culinaires qui affoleront vos papilles : le dako (une sorte de bruschetta réalisée avec un pain local, recouverte de tomate râpée, fromage, huile d’olive, origan…), des petits feuilletés garnis d’hortas (des herbes cuites) mélangées avec du fromage, parfois un peu sucrées. L’agneau ou la chèvre sont aussi fréquemment préparés en Crète, de même que les spécialités de poisson.

TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Repas traditionnel
TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Repas traditionnel

Le mezzé, un moment de partage et de convivialité

Le mezzé fait partie intégrante d’un repas crétois… Cet assortiment de petits plats à partager, est un peu le cousin du tapas espagnol ou de l’antipasti italien. Au-delà d’une liste de spécialités typiques, le mezzé est un art qui réunit, incarné dans la manière de partager un repas. Chacun pioche dans le plat, en faisant attention à ce que les autres aient aussi leur part. Le mezzé est accompagné d’un raki dit aussi « tsikoudia », bien frais, ou d’un vin Romeïko. Le vin peut être fabriqué maison (avec beaucoup d’amour !) et veillit en fût de chêne.

TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Mezzé
TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Mezzé

Apprendre les danses traditionnelles crétoises

La musique fait partie intégrante du mode de vie des crétois, tant et si bien qu’une fête ne peut se concevoir sans danses et chants. Irène, membre de l’association Esmigia, s’est fait une joie de nous en apprendre un peu plus.

En Crète, deux danses sont particulièrement pratiquées, la « sousta », qui est une danse de couple romantique, une danse de séduction. À l’époque c’était l’occasion pour un homme de courtiser une femme. Les danseurs se déplacent avec des mouvements vigoureux sur la plante des pieds et font des petits pas légers.

Ensuite, on trouve le « pentozalis ». Cette danse de guerre, pratiquée autrefois par les hommes lorsqu’ils allaient au combat, montre le courage et la force des danseurs. Pour se faire, ces derniers tapent fortement la terre du pied tout en formant des demi-rondes, ce qui donne un rythme entêtant à la danse.

Aujourd’hui, les femmes peuvent également danser le « pentozalis », lors d’une fête traditionnelle comme les « panigirias » (en été, ces fêtes se déroulent en l’honneur d’un Saint) ou dans l’une des nombreuses associations de danses traditionnelles crétoises.

TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Danse traditionnelle
TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Danse traditionnelle

Quand partir en Crète ?

La Crète bénéficie d’un climat méditerranéen, particulièrement clément. L’été y est chaud et sec, seuls les vents rafraîchissant un peu le climat, et l’hiver doux et court. Les pluies y sont rares, le pays bénéficiant de plus de 3100 jours d’ensoleillement par an… En effet, l’île est le point le plus au sud de toute l’Europe. La haute saison touristique débute de fin mai à fin octobre. Avril et mai sont de bonnes périodes pour découvrir le pays sans que les chaleurs ne soient assommantes.

TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Plage
TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Randonnée

En Crète, suggestions pour prolonger votre séjour

Si vous souhaitez prolonger votre séjour et poursuivre votre découverte de cette belle île qu’est la Crète, c’est possible ! Nous réservons une date de retour différente pour vous, et nous pouvons même vous aider à organiser la suite de votre voyage. Quelques suggestions de découvertes, pour jouer les prolongations…

Visiter le palais de Cnossos et partir à la découverte de la mythologie grecque

L’histoire du palais de Cnossos démarre il y de cela près de 4 000 ans grâce aux Minoens. Cette civilisation révolue est à l’origine de nombreuses inventions, qu’elles soient sociales, politiques, religieuses… et a instauré les bases de la civilisation occidentale. Le grand palais s’est organisée autour d’une grande cour centrale, qu’il est facile d’identifier. De nombreuses fresques de grande qualité ornent encore les murs du palais (fresque de la Procession, fresque des Dauphins…). Aux alentours se trouvent d’autres bâtiments tels qu’un petit palais, un sanctuaire et un tombeau royal, des maisons… qui sont également intéressants à visiter.

La mythologie grecque marque de son empreinte Cnossos. En effet, selon la légende, c’est là qu’aurait été enfermé le Minotaure, cet homme à tête de taureau friand de chair humaine, sur ordre du roi Minos. Dédale, l’architecte, construisit alors un palais labyrinthique duquel il était impossible de s’échapper. C’est finalement Thésée qui vainquît le minotaure et retrouva son chemin grâce au fameux fil d’Ariane (fille de Minos qu’il aurait séduit).

TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Knossos
TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - Knossos

Faire le voyage Crète – Santorin en bateau

Des eaux turquoise, des plages paradisiaques… les Cyclades, ça vous parle ? Cet archipel regroupe 39 îles, dont 24 sont habitées. Excursion à la journée ou séjour plus long, les cyclades dépaysent et émerveillent, chaque île, de la plus grosse à la plus petite, ayant ses particularités.

Au départ d’Héraklion, il est possible de rallier Théra, sur l’île de Santorin. Le trajet en bateau dure environ 2h00. Comptez plus ou moins 250 € l’aller-retour pour 2 personnes, en fonction des dates, de la durée de l’excursion…

Lors de la traversée, vous pourrez déjà apercevoir les montagnes coiffées des très célèbres maisons blanches, qui se détachent sur le bleu du ciel. Santorin est une île très touristiques des Cyclades, mais elle vaut vraiment le coup d’être découverte. Hors saison, comme souvent, c’est mieux… les températures moins élevées vous permettront de découvrir sans souffrir de la chaleur cette jolie île.

Sur l’île, vous aurez l’occasion de vous baigner sur des étonnantes plages de sable noir telles que celle de Perissa et Kamari, couleur due aux cendres autrefois dispersées par les éruptions volcaniques. Attention toutefois… qui dit sable noir dit brûlures ! Alors on se met près de l’eau, ou on utilise des chaussures adaptées. Vous pourrez également partir à la découverte d’Oia, un village connu pour ses maisons blanchies à la chaux, ses toits bleus et ses cartes postales de chats se prélassant au soleil.

Pour en apprendre encore un peu plus sur notre voyage équitable et solidaire en Crète et consulter notre portrait chinois de l’île, c’est par ici

TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète- Santorin - Oia
TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète- Santorin - Oia

Les articles de blog

Suggestions pour vous informer sur votre voyage équitable et solidaire en Crète...

TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire - Crète - La Canée

La Crète vue par une crétoise…

EN SAVOIR +
TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire en Crète

Que voir, que faire en Crète ?

EN SAVOIR +
TDS Voyage - La Crète : convivialité et bonnes tables

La Crète : convivialité et bonnes tables

EN SAVOIR +

Expériences voyageur en Crète

Avis de voyageurs partis en Crète avec TDS Voyage

Crète
Les petits villages crétois

Fanfan & Valentinos
Juillet 2021

Voyageur euphorique
Voyageur euphorique

Nous sommes rentrés enthousiasmés par ce voyage en Crète !
Île magnifique aux paysages contrastés avec un accueil & une générosité sans égal, reflet de ses habitants authentiques, de leur histoire et de leur gastronomie.
Notre guide Stelios, enfant du pays, a su nous transmettre avec bienveillance & professionnalisme, l'histoire, la culture et nous faire découvrir sa région et les petits villages crétois où il a grandi.
Sincèrement, c'est un guide génial !
Je recommande vivement ce séjour & surtout sans modération mais il faut le vivre avant tout !
Le concept de TDS Voyage nous a séduit par sa démarche ambitieuse et reste surtout à taille humaine afin de faciliter les échanges, un ressenti d'autant plus vrai aujourd'hui !...

Consulter ce séjour

Crète
Les petits villages crétois

Jocelyne
Octobre 2019

Voyageur euphorique
Voyageur euphorique

Les points forts de ce voyage ?
Les paysages, la lumière spécialement sur la côte sud.
Toutes les marches spécialement les gorges.
Les repas spécialement les grillades au barbecue chez Kostas avec le concert de laouto et de lyra.
Les hébergements spécialement chez l'habitant comme Eleni.
Les visites de toutes natures et spécialement l'atelier du luthier Alexandro.

Consulter ce séjour
Consulter tous les avis voyageurs