TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire
TDS VOYAGE - Vietnam - Baie d'Halong
TDS VOYAGE - Vietnam - Baie Halong
TDS VOYAGE - Vietnam - Femme village
TDS VOYAGE - Vietnam - Riziculteur
TDS VOYAGE - Vietnam - Campagne
TDS VOYAGE - Tourisme équitable et solidaire
TDS VOYAGE - Tourisme équitable et solidaire - Broderies
TDS VOYAGE - Hanoï lac de l'épée
TDS VOYAGE - Hanoï marché
TDS VOYAGE - Tourisme équitable et solidaire

Tourisme équitable et solidaire au Vietnam

Au Vietnam du Nord, autrefois nommé le Tonkin, vivez une immersion authentique et équitable avec TDS Voyage. Au cœur d'un territoire partagé par de nombreuses ethnies (Tays, H'mongs, Giays, Dao, Nung...) ayant leurs propres coutumes, vous partez à la rencontre des habitants dans les villages, en découvrant leurs savoir-faire et les traditions locales et en partageant des moments de vie chez eux. Entre montagnes, rizières verdoyantes, parcs naturels, la célèbre baie d'Ha Long ou encore les lieux de culte emblématiques, vous découvrez un pays aux multiples facettes.
Vous profitez de belles balades éloignés des sentiers fréquentés dans la région de Sapa ou de Yen Bai. Vous goûterez une déambulation gourmande et inoubliable à la découverte de la gastronomie dans le vieux Hanoï. Côté bien-être vous apprécierez la découverte du Taï Chi, l'expérience du massage aux herbes médicinales, les cueillettes accompagnés par un médecin traditionnel, etc, également au programme pour appréhender ce qui constitue aussi la culture vietnamienne.

Vietnam
Voyage au Vietnam, au cœur du Tonkin

Bruno
Avril 2024

Voyageur euphorique
Voyageur euphorique

Accueil chez l’habitant très chaleureux et plein de spontanéité, beauté des paysages.

Consulter ce séjour

Vietnam
Voyage au Vietnam, au cœur du Tonkin

Carole
Mars 2024

Voyageur euphorique
Voyageur euphorique

Beau voyage équilibré. Paysages magnifiques. Belles rencontres et belles balades. Des paysages somptueux. La baie d’Halong maritime était de trop (mon avis). Accueil adorable chez l'habitant. Nous avons rencontré plein de gens intéressants et vu des paysages somptueux.

Consulter ce séjour
Consulter tous les avis voyageurs

En savoir plus

Comment est né ce circuit au Vietnam ?

Nous vous proposons de découvrir la plus belle partie du Nord du pays, à travers un séjour intitulé « Au cœur du Tonkin ».

Nous avons travaillé pendant de longs mois, ici et là-bas, pour concevoir un circuit accompagné de 15 jours, qui se veut à la fois original et maitrisé. C’est toute l’expérience du Vietnam authentique que vous allez vivre…

Nous connaissons Cuong et Ha, nos partenaires et référents locaux, depuis bientôt cinq ans, une relation amicale s’est établie. Amoureux de leur pays, ils le connaissent dans ses moindres recoins et ont concocté pour vous un itinéraire inédit qui aborde leurs coins secrets, mais ne néglige pas les incontournables comme la baie d’Halong abordée dans sa partie la plus tranquille ou le vieux Hanoï et sa visite gourmande.

Ils ont travaillé, entre autres, avec les habitants d’un village de l’ethnie Tay pour permettre l’accueil de voyageurs dans un endroit non fréquenté par le tourisme. Ce village sera notre coup de cœur pour découvrir la vie quotidienne paysanne et contempler les paysages lors de belles balades à pied et à vélo.

Vous profiterez d’échanges chaleureux et bienveillants avec la population locale, au sein de minorités ethniques telles que Tays, H’mongs, Giays, Dao, Nung… Notre séjour propose deux périodes d’immersion où vous partagez le quotidien des habitants de villages du Nord-Est du pays.

TDS Voyage - Tourisme équitable et solidaire
Portrait femme vietnamienne

Que voir, que faire, que visiter lors d’un voyage équitable et solidaire au Vietnam ?

Le regarder sur une carte, et lui trouver l’apparence d’un dragon. C’est de bon augure paraît-il pour un pays d’Asie. Un symbole de chance, d’intelligence, de noblesse et de pouvoir. Le Vietnam est un pays très étendu, en forme de dragon pour certains, ou répliquant simplement la lettre S pour d’autres. Un « S » qui s’étire le long du Cambodge et du Laos à l’Est, bordé par la Chine au Nord.

Ho Chi Minh ville, l’ancienne Saïgon, la baie d’Ha Long, la cité impériale d’Hué, le delta du Mekong, autant de noms qui fascinent les voyageurs. On y voyage en famille, entre amis ou en se joignant à un petit groupe, à la découverte de ses merveilles naturelles et culturelles. Avec TDS Voyage, vous embarquez pour un voyage authentique au Vietnam ! Votre voyage équitable et solidaire vous mènera à la rencontre des habitants et des paysages exceptionnels qui font la renommée du Vietnam. Mais surtout, on vous propose de partir à l’écart des routes touristiques classiques, pour apprécier un Vietnam plus intimiste, vous partager les secrets d’une gastronomie savoureuse, d’un artisanat riche, d’un patrimoine et d’un héritage culturel ancestral, de traditions séculaires.

Voyager chez l’habitant au Vietnam

TDS Voyage vous emmène à la rencontre des Vietnamiens, et plus particulièrement des ethnies minoritaires qui habitent le Nord du pays. Ce circuit combine subtilement la visite des sites incontournables avec l’expérience d’une aventure plus atypique, loin des hordes de touristes. Notre crédo pour ce voyage : l’intimité ! Avec votre accompagnateur pour commencer. Enfant du pays qu’il connaît et affectionne, il aura à cœur de vous le faire découvrir « en ami ». Puis, avec des paysages, dont l’exotisme et la beauté font la renommée du pays, mais concentrent bien souvent en quelques sites l’essentiel de la fréquentation. À contre-courant, nous allons là où les autres ne vont pas. En toute intimité toujours, vous êtes accueilli et hébergé par des villageois de l’ethnie Tay. Vous créez un lien avec les familles et découvrez leur quotidien dans des conditions authentiques, sans filtre et sans artifice. Ce partage est un moment inoubliable.

Portrait femme vietnamienne
Paysanne vietnamienne

Séjourner chez l’habitant au milieu des rizières

Khanh Thien : immersion dans un village rural de l’ethnie Tay

Imaginez un peu… Un charmant village blotti au milieu des rizières, une invitation à boire le thé, quelques enfants qui vous saluent avec bienveillance et curiosité. L’ambiance est tranquille, les sourires naturels. Pas de doute, la ville d’Hanoï et son tempo trépidant sont bien derrière vous ! Bienvenue dans un petit hameau paisible qui vous accueille pour trois nuits. Les maisons sur pilotis sont bâties à l’aide de matériaux naturels locaux : du bois (généralement un bois local très solide appelé lim, qui signifie « bois de fer »), du bambou, mais aussi des feuilles de palmier séchées pour couvrir les toitures. Vous voilà perchés à 2 mètres de hauteur, une vue imprenable sur les rizières qui vous entourent et le bétail dans les champs. La cuisine est la pièce maitresse de la maison traditionnelle sur pilotis, et vos hôtes auront à cœur de vous partager leurs secrets de recettes familiales.

Maisons typiques vietnamiennes

L’ethnie Tay du Vietnam : qui sont les Tay du Vietnam ?

Avec environ 1,7 million d’habitants, les Tay constituent le plus grand groupe ethnique du Nord Vietnam. Leur vêtement apparaît bien plus sobre que les autres ethnies. Il est constitué d’une tunique en coton couleur indigo, sans motif ou presque, qui est portée par les hommes comme les femmes. Ces dernières l’agrémentent d’une ceinture de soie et des bijoux en argent viennent apporter une touche d’élégance. Les Tay sont des riziculteurs hors pair, mais aussi des fermiers, éleveurs, et les femmes sont réputées pour être des tisseuses d’exception.

Rencontrez les tisseuses de brocatelle

C’est un art ancestral maîtrisé par des femmes aux doigts de fées ! Toute une technique, qui s’apparente même à une gymnastique. Les femmes Tay sont expertes en la matière, expertes en la manière aussi ! Le processus de tissage de la brocatelle répond à une succession de manipulations fastidieuses, et entièrement réalisées à la main. Ainsi, une tisseuse doit être minutieuse, patiente et faire preuve d’habileté.

Le chanvre (le lin ou le coton) qui a été fauché, sera d’abord pillé pour en extraire les fibres naturelles. Se tenant debout, la tisseuse s’engage alors dans un ballet rythmique, le pilon passant d’une main à l’autre entre chaque pression dans le mortier. Les fibres seront ensuite malmenées : étirées puis torsadées, avant de pouvoir se reposer le temps du séchage. Le ballet reprendra lorsque les fibres seront étirées grâce à un ingénieux système de roues à vélo et de pédales. Les bobines de fils naissent ici. Place ensuite au tissage à proprement parler, les vieux métiers entrent en action, parfois en ayant l’air de vouloir s’effondrer sous le poids des années. Cette machine en bois, bien que rudimentaire, sert à créer des motifs très délicats. Chaque ethnie dispose de ses propres couleurs et dessins. Les couleurs de la brocatelle peuvent être issues d’une teinture classique, ou selon le procédé du batik. Les pigments proviennent de matériaux naturels, généralement des écorces forestières.

Depuis des siècles les femmes des ethnies du Vietnam, et particulièrement les Tay, pratiquent le tissage de la brocatelle. C’est un artisanat qui apporte des revenus stables à leurs familles, quand l’agriculture est soumise à des variations climatiques, environnementales. Pouvoir les rencontrer et observer leur art est une chance, un temps fort de notre voyage au Vietnam, « Au cœur du Tonkin ».

Tisseuse de brocatelle
Broderies traditionnelles

Les ethnies du Vietnam : une véritable mosaïque

Au cœur du Tonkin, les décors sont sauvages et grandioses, avec des montagnes spectaculaires, qui surplombent des vallées habitées par de nombreuses ethnies. Le Vietnam compte 54 ethnies dont la plupart vivent dans ces montagnes du Nord du pays. Chacune est riche de sa propre identité culturelle et affiche sa différence par le vêtement, un costume traditionnel porteur d’une spécificité ethnique : le tissu brodé de couleurs vives du peuple Ede, la coiffe rouge des femmes Dzao, le noir des H’mongs, etc…

En plus d’un habillement distinct, chaque ethnie possède une langue, des coutumes, et des croyances qui leur sont propres. Elles dessinent des frontières naturelles, qui sont plutôt des délimitations de territoires, où chaque groupe cohabite en harmonie.

La visite du musée d’Ethnographie à Hanoï est une bonne introduction à votre voyage au Vietnam, et aux cultures ethniques. Elle est prévue en début de séjour, avant que vous ne gagniez les montagnes pour aller à leur rencontre.

Certaines ethnies comptent jusqu’à 1 million de personnes, d’autres groupes minoritaires sont bien plus « secrets » avec une centaine de personnes seulement. C’est le cas des Lolos, des Phulas, des Hanis, des Xa Mang, et bien d’autres encore. Ils vivent dans des villages isolés, sans route carrossée. En voyage au Vietnam, il est possible de les rencontrer sur les marchés du Nord.

Voici un bref descriptif des principales ethnies du Vietnam :

Les H’mongs sont présents dans les montagnes du Nord Vietnam, mais aussi dans le sud de la Chine. Ils sont répartis en plusieurs sous-groupes qui se distinguent par la couleur de leurs vêtements traditionnels : H’mong blanc, H’mong noir, H’mong fleur, H’mong rouge, bleu, etc… Ils seraient environ 600 000 dans la région de Sapa. C’est un peuple d’agriculteurs et d’éleveurs.

Les Daos (ou ethnie Dzao), tout comme les H’mongs, sont également présents hors Vietnam ; au Laos, en Thaïlande et au Myanmar. Ils ont pour autre point commun d’être des agriculteurs et éleveurs. Leur tenue traditionnelle est sombre ou même noire, accessoirisée d’une coiffe rouge dont la forme varie en fonction du sous-groupe auquel ils appartiennent : Dao rouges, Dao aux Sapèques, Dao Lo Giang, etc…

Les Thaï sont souvent confondus avec l’ethnie Tay. D’un point de vue culturel, la première est plus proche de la Thaïlande et la seconde de la Chine. L’ethnie Thaï se divise en deux groupes distincts : les Thaï blancs et les Thaï noirs.

Vous l’aurez compris, les ethnies du Vietnam composent un véritable patchwork de cultures, de traditions et de couleurs. Aller à la rencontre de ces peuples hauts en couleur promet de beaux moments de voyage, placés sous le signe des rencontres et du partage.

Femme et son enfant habillés traditionnellement
Femme vietnamienne

Partager le quotidien d’une famille vietnamienne

Dormir chez l’habitant au Vietnam : nos conseils pour une immersion réussie

Dormir chez l’habitant est une véritable expérience. Si l’idée séduit de plus en plus de voyageurs, elle peut aussi interroger, inquiéter. La peur de mal faire, de mal se comporter, d’avoir des mots ou des gestes qui pourraient heurter. Notre agence TDS Voyage est spécialiste des voyages d’immersion depuis 25 ans. Ci-dessous nos conseils pour une expérience réussie, chez l’habitant dans le Nord Vietnam.

Famille vietnamienne
Paysanne séchant le riz

Pourquoi dormir chez l’habitant ?

Pour privilégier les rencontres et les échanges avec les locaux. C’est l’essence même de nos voyages. Contrairement à la plupart des voyages classiques, ici, vous vous arrêtez quelques nuits au même endroit. Lors de ce voyage authentique au Vietnam, que nous avons nommé « Au cœur du Tonkin », nous avons prévu pour vous une étape de trois nuits au village de Khanh Thien. Au-delà de la rencontre avec les habitants qui vous accueillent chaleureusement, c’est l’occasion d’échanger avec eux. Prendre le temps de se connaître davantage les uns et les autres, et de partager des moments de convivialité uniques.

Guidés par votre sympathique accompagnateur francophone, et vos hôtes villageois, vous participez à des expériences locales diverses.

Ainsi, après votre premier réveil dans la maison sur pilotis, vous partez en balade dans la forêt, accompagné par le médecin traditionnel du village. Il vous dévoile les secrets 100% naturels des plantes et des herbes médicinales, utilisées par les membres des ethnies depuis des générations. Nous vous invitons à lire notre article de blog dédié au sujet, en cliquant sur le lien suivant « La médecine traditionnelle vietnamienne ».

Lors du séjour à Khanh Thien, vous rendez aussi visite aux familles d’artisans qui fabriquent les objets usuels de la vie quotidienne, ustensiles en bambou, engins de pêche, paniers, encens… À cette occasion vous êtes invité à participer à la production de cet artisanat.

Le point d’orgue de votre séjour chez l’habitant, dans ce village Tay du Nord Vietnam, est votre dernière soirée. Placée sous le signe des festivités, elle est rythmée par les danses et les chants traditionnels, des offrandes et des prières lors de la cérémonie chamanique.

Vous fabriquez ici des souvenirs mémorables, et créez un lien avec les familles qui vous reçoivent, dans des conditions authentiques, sans filtre et sans artifice.

Villageoise vietnamienne
Femme vietnamienne

Une expérience culinaire authentique

En immersion dans un village Tay du Nord Vietnam, vous découvrez les richesses de la cuisine des minorités ethniques. Des plats délicieux cuisinés à partir d’ingrédients locaux et selon des techniques culinaires traditionnelles. L’un des plats les plus populaires de l’ethnie Tay, chez qui vous séjournez, est le Com Lam. Sa préparation est surprenante, le riz gluant étant cuit à l’intérieur d’un bambou, ce qui lui confère une saveur unique et une texture légèrement collante. Un assortiment de légumes frais, et une viande grillée de porc ou de poulet complètent le plat.

Plat traditionnel vietnamien
Femme vietnamienne préparant à manger

Découvrir les sites incontournables du Vietnam

Visiter Hanoï, capitale du Vietnam

Une ville entre tradition et modernité

Hanoï est une ville qui bouillonne. Capitale du Vietnam, elle vibre dans un subtil équilibre entre tradition et modernité. Les rares pousses pousses, emblèmes d’une époque révolue, ont désormais bien du mal à se frayer un passage dans ce ballet chaotique de deux roues (80% des véhicules qui serpentent la ville sont des motos ou des scooters). En voyage dans la métropole, le tourbillon nous invite à la prudence : regarder à gauche, à droite, devant, derrière. On aurait presque envie d’y ajouter en l’air et par terre ! En balade à Hanoï, le mieux reste de faire confiance à votre accompagnateur. L’effervescente Hanoï, il la connaît, il la maîtrise ! En suivant ses pas, on fait le pari que vous viendrez même à apprécier la ville.

Faite de bitume, comme toutes les métropoles du monde, Hanoï est aussi agrémentée de magnifiques arbres et espaces paysagers. La ville compterait 45 000 arbres : des khayas qui offrent une ombre importante toute l’année, des alstonias qui embaument les rues de leur subtil parfum lorsqu’ils fleurissent à l’automne, ou encore des hopéas, dont la hauteur (jusqu’à 35 mètres) rivalise avec celle des monuments les plus modernes.

De nombreux lacs créent aussi des espaces de « respiration » où il fait bon de se laisser aller à la contemplation. Lors de votre séjour solidaire au Vietnam avec TDS Voyage, vous pourrez apprécier le Lac Hoan Kiem, aussi appelé Lac de l’épée restituée, et surnommé avec beaucoup d’affection par les Hanoïens, le petit lac. Il offre une pause paisible, loin du concert de klaxons. Lorsqu’elle était une ville coloniale Française, Hanoï était parée de petits cafés-pagodes aux abords de ce lac. Ils ont aujourd’hui disparu, mais le site reste un lieu apprécié de tous. Hoan Kiem est jonché de plusieurs îlots, celui de la tortue au milieu du lac, ou celui au nord qui abrite le Temple du mont de jade (Temple Ngoc Son). En – très bonne – compagnie de votre guide francophone, vous découvrirez ce site datant du XIXè siècle, après avoir emprunté un pont laqué de rouge où les locaux affluent pour se prendre en photo ! Vous vous laisserez bien tenter par un petit cliché ?!

Découvrez une ville pleine de charme (… et d’habitants ! Hanoï est une des villes au monde où la densité de population est la plus forte). Appréciez quelques-uns des sites les plus emblématiques : le Palais du gouverneur d’Indochine, la pagode au pilier unique, la maison sur pilotis de Ho Chi Minh et son mausolée, le temple de la littérature.

Pagode Trấn Quốc
La ville d'Hanoï

Un concentré de saveurs et gourmandises

Votre guide vous accompagne pour une déambulation gourmande (un food tour à Hanoï comme on dit aussi !) par les petits passages traditionnels du vieux Hanoï à la découverte de la gastronomie locale. Vous pouvez goûter un assortiment des meilleures spécialités de la capitale, telles que la salade mango aux crevettes, le pho, le bun cha, les banh cuon, le cha ca, le xoi thit kho ou encore le xoi xeo dans les restaurants locaux… Votre accompagnateur vous raconte l’histoire de chaque plat, une bonne façon de découvrir la vraie culture vietnamienne.

Connaissez-vous l’histoire du café aux œufs ?

Elle débute à Hanoï en 1946, pendant la guerre d’Indochine. Les grandes villes ont alors de plus en plus de mal à s’approvisionner en produits alimentaires de base, et le lait devient une denrée rare. Un garçon de café, en poste à l’hôtel Sofitel Legend Metropole, se lance alors dans des expériences culinaires. Son souhait : trouver un moyen de créer une boisson crémeuse au café, comme le café au lait… sans lait ! Les essais de recettes de Nguyen Giang le mèneront à utiliser un jaune d’œuf, qui, lorsqu’il est fouetté, forme une mousse fine dont la saveur s’accorde avec le café. La recette est née, le cà phê trung de son nom vietnamien voit le jour ! La boisson était si populaire que Nguyen Giang finira par ouvrir son propre café : le Café Giang.

Pour vivre la vraie cuisine hanoïenne, suivez votre guide dans le vieux quartier de la capitale. Au travers des ruelles, nichées au fond d’une impasse ou en contrebas des maisons d’habitation, les meilleures adresses, souvent familiales, vous révèlent une gastronomie savoureuse et diversifiée. Le vrai trésor de la cuisine vietnamienne s’étend jusque sur les trottoirs de la ville. Les gargotes disposent des petits tabourets en plastiques par dizaines pour accueillir les passants en quête de gourmandises. Les vendeurs ambulants sont partout, munis de leur palanche, une longue tige en bambou à laquelle sont accrochés deux paniers aux extrémités.

Marché vietnamien
Cuisine traditionnelle vietnamienne

Introduction à « l’art de vivre » vietnamien

S’initier à la pratique du Tai Chi

Le Tai Chi, aussi appelé Tai Chi Chuan, est un art martial pratiqué par la grande majorité des vietnamiens. Lorsque le soleil offre ses premiers rayons du jour, ils sont nombreux à rejoindre les jardins de la ville pour une séance de méditation en mouvement. Sous l’égide d’un maître Tai Chi, ils s’engagent alors dans une série de mouvements et de postures avec beaucoup de douceur. C’est comme une chorégraphie au ralenti, où la gestuelle des mains est particulièrement importante. La pratique régulière du Tai Chi a de nombreux effets bénéfiques pour la santé, puisqu’elle développe à la fois la souplesse, l’équilibre, et la force. Les vietnamiens qui croient en la présence du qi (l’énergie interne) en chaque individu, complètent généralement la pratique de cet art martial, par des exercices de méditation et de respiration, que l’on appelle qigong. En voyage au Vietnam, lors de votre passage à Hanoï, profitez vous aussi d’un moment suspendu dans le temps, pour entrer dans la danse ! Avec TDS Voyage, nous vous proposons une initiation au Tai Chi partagée avec la population locale et guidée par un spécialiste. Les cours se déroulent au petit matin près du lac de Hoan Kiem (le lac de l’Epée Restituée).

Participer à une cérémonie du thé

La cérémonie du thé au Vietnam est un rituel. On parle de « l’art du thé vietnamien », car la boisson traditionnelle se prépare, se déguste et se partage, selon des règles restées immuables. Lors de la cérémonie du thé, qu’elle soit en l’honneur d’un événement particulier (mariage, funéraille, fête traditionnelle) ou lors d’une rencontre du quotidien, entre amis et en famille, une grande attention est portée aux détails et à l’esthétique. Mais contrairement à la cérémonie du thé en Chine (de laquelle elle s’inspire) les racines de la tradition vietnamienne sont villageoises. Avec douceur mais sans fioriture, le thé vietnamien est dégusté par toutes les classes sociales. Il est un moment de partage et de dialogue, à la ville comme à la campagne. À n’en pas douter, vous serez invité à boire le thé lors de votre voyage en immersion au Vietnam. À Hanoï pour commencer, puis lors de vos étapes dans les villages de montagne, en séjour chez l’habitant, ou lors de vos passages dans les charmantes maisons d’hôtes. Peut être y trouverez vous des notes florales à la dégustation, les vietnamiens ont pour particularité d’y infuser des fleurs de lotus, jasmin ou orchidée.

Observer le culte des ancêtres

Au Vietnam, les pratiques religieuses sont marquées par l’influence du Bouddhisme, du Taoïsme, et du Confucianisme, entre autres. Mais depuis des siècles, les croyances de la population sont avant tout façonnées par le culte des ancêtres. Ce culte comprend des rites bien précis qui servent à manifester le respect à ceux qui nous ont donné la vie. Ils prient leurs ancêtres devant un autel qui leur est dédié et sur lequel on dispose leur portrait. Chaque jour, des bâtonnets d’encens sont brûlés et des offrandes de fruits frais et de fleurs sont disposées. Le voyageur veillera à ne pas toucher l’autel ni même le meuble sur lequel il est disposé, en raison de son caractère sacré. Il faut également être vigilent à ne jamais lui tourner le dos lorsque l’on est assis. En respectant ces règles simples, vous serez un spectateur privilégié d’un culte qui représente une partie importante de la culture vietnamienne.

Pagode Tay Ho
Pagode Ly Quôc Su

Naviguer sur le Lac de Thac Ba, la baie d’Halong des montagnes

En bateau vers le village de Suoi Hoc

Situé à 13km de la ville de Yen Bai, le lac de Thac Ba est le plus grand lac artificiel du Vietnam. On doit sa formation à la construction du barrage sur la rivière Chay. En 1963, ce projet entraina des inondations importantes sur une superficie estimée à 20 000 hectares. Les îlots que l’on voit aujourd’hui sur le lac sont en fait les sommets des montagnes englouties par les eaux. Il y en aurait plus de 1300. Le site est peu fréquenté, idéal pour une découverte hors des sentiers battus.

Ici, on rame avec … les pieds !

Pour aller d’un îlot à un autre, on empreinte des barques traditionnelles dont la technique de navigation est particulière… Ici, on rame avec les pieds, vous avez bien lu ! Même si quelques embarcations sont passées à la motorisation, cette technique originale reste largement pratiquée. Elle permet de ne pas dénaturer le calme qui règne ici en maître. Ce que l’on entend au lac de Tha Ba, c’est le silence ! La brume qui enveloppe la réserve d’eau lui confère une note mystérieuse qui renforce la volupté des lieux.

Pêcheur lac Thac Ba Vietnam
Lac Thac Ba Vietnam

Randonner en montagne : la région de Sapa

Succombez à la magie des rizières en terrasse

C’est un spectacle plein de poésie, presque irréel. Les champs de riz en terrasse s’étendent sur des collines à perte de vue, formant des couches superposées comme des escaliers. Au fil de l’année, les rizières se parent d’un vert franc, à l’image des jades extraites des mines locales. Elles deviennent dorées, puis se transforment en miroirs scintillants lorsque les pluies les inondent.

Rizières en terrasse Vietnam
Montagnes région de Sapa

Vivez l’expérience unique du marché des ethnies, à Bac Ha

Aux premières lueurs du jour, lorsque la brume se dissipe sur les montagnes du nord Vietnam, se met en place un étrange ballet. De toutes parts, les hommes et les femmes descendent des montagnes, parés de leur plus beau costume. Dispersés dans la région, ils appartiennent à des ethnies différentes. Tous les dimanches, ils convergent tous vers le même lieu : le marché local, véritable carrefour des cultures minoritaires. C’est un rendez-vous incontournable pour les villageois qui y viennent pour acheter ou pour vendre, mais aussi se rencontrer, discuter, boire un verre. C’est un véritable condensé de vie local, qui ravira le voyageur en quête d’une expérience authentique, en immersion auprès des populations.

Certains marchés sont très réputés, comme celui de Bac Ha, et nous faisons le choix de vous accompagner sur celui plus petit mais tout aussi beau de Can Cau.

À chaque marché sa spécialité, le commerce de buffles est celle du marché traditionnel de Can Cau. Dans une ambiance bon enfant, les discussions vont bon train entre vendeurs et acheteurs, le regard porté avec attention sur chaque buffle. C’est un spectacle en soi, cette prairie d’altitude remplie de bétail où se chamaillent pour le juste prix des dizaines de fermiers, pieds nus dans la boue. On y trouve aussi des fruits et légumes, des herbes médicinales, vêtements, brocatelles, et bien d’autres spécialités locales.

Femme au marché ethnique
Marché ethnique Vietnam

Calendrier des marchés ethniques du Nord Vietnam

À travers notre séjour, partez à la découverte des trésors du haut Tonkin, en quête d’un Vietnam authentique. Profitez de votre immersion à la campagne et de vos étapes dans les villages de montagne pour arpenter les marchés ethniques. Ils font la renommée de cette région, offrant aux voyageurs une palette ultra colorée de savoir-faire ancestraux, costumes traditionnels, et spécialités culinaires locales.

La région de Sapa est rythmée par de nombreux marché ethniques. Ce sont les plus populaires et les plus fréquentés, tout comme à Bac Ha. Pour trouver des marchés plus petits, il faut emprunter des routes plus cabossées, s’engager dans des trajets plus longs et aventuriers. À chaque jour son marché, et sa spécificité !

Lundi : le marché de Ban Phiet
C’est le lieu de rencontre et de commerce des Hmong blanc, ethnie montagnarde qui vit de l’agriculture, notamment la culture de la cardamome. On retrouve l’épice exotique sur ce marché, parmi d’autres spécialités locales.

Mardi : le marché de Côc Ly
La particularité de ce petit marché hebdomadaire, situé à environ 25km à l’ouest de Bac Ha, réside dans le fait que les marchandises ne se monnayent pas. Les membres des ethnies Hmong fleurs, Dao noir, Nung et Phu La qui le fréquentent, pratiquent ici le troc. Les marchandises sont échangées contre d’autres marchandises, qu’ils s’agissent de denrées alimentaires ou d’animaux (buffles et chevaux).

Mercredi : les marchés de Cao Son et Sin Cheng
Les étals de ces petits marchés locaux de la province de Lao Cai regorgent de fruits et légumes. Les montagnards s’y retrouvent aussi autour d’une soupe fumante, le fameux « thang co » qui se déguste avec un verre d’alcool de maïs (deux spécialités populaires du Nord Vietnam).

Jeudi : le marché de Lung Khau Nhin
C’est un marché de petite taille qui est isolé dans les montagnes (3h de trajet depuis Sapa). Malgré son accès difficile, les ethnies Hmong, Nung et Kinh aiment à s’y retrouver. Tout comme les membres des ethnies secrètes Pa Zi et Tou Lao. Le marché est ici un lieu de commerce, mais plus encore un lieu de rencontre. On y échange les dernières nouvelles, parés de son plus beau costume traditionnel.

Vendredi : le marché de Châu
Fréquenté par les ethnies Tay, Hmong, Lo lo et Giay, ce petit marché est un lieu plein de saveurs et de couleurs. Outre des denrées alimentaires, on y trouve des produits médicinaux, notamment des pousses de bambou. Depuis des générations, les membres des ethnies se soignent souvent seuls avec les herbes médicinales. Celles-ci peuvent être des plantes ou fleurs communes, et même des légumes, utilisés frais ou séchés. Cette pharmacopée traditionnelle et ses ingrédients 100% naturels reste très ancrée dans le quotidien des vietnamien.

Samedi : le marché de Can Cau
Le marché de Can Cau est le marché aux buffles le plus important du Nord Vietnam.

Dimanche : le marché de Sapa
C’est le plus grand et le plus fréquenté de tous. Les voyageurs comme les locaux se croisent dans un dédalle d’étalages où l’on trouve de tout ! Des denrées alimentaires, herbes médicinales, produits ménagers, artisanat, textiles, etc… Les ethnies de la région ne manqueraient ce rendez-vous pour rien au monde.

Marchés traditionnels Vietnam
Marché de fruits et légumes Vietnam

Que faire à Ninh Binh, la « baie d’Halong terrestre » ?

Contrairement à sa grande sœur maritime, la baie d’Ha Long terrestre est enclavée dans les terres, ce qui lui a value un destin bien particulier. C’était il y a 1000 ans, profitant de ses montagnes comme d’un rempart naturel contre l’agresseur Chinois, les 1ers rois du Vietnam fondèrent ici leur capitale : Hoa Lu. On peut y visiter deux temples royaux, datant du XVIIème siècle, bâtis en hommage aux rois Dinh et Lé. Les temples sont toujours intacts, et offrent deux magnifiques exemples d’architecture vietnamienne, avec de belles sculptures sur bois et sur pierre.

Depuis l’embarcadère de Tam Coc, vous partez ensuite pour une balade en bateau, de petites embarcations locales, sur des bras d’eau qui serpentent des paysages incroyables. Réseau karstique similaire à celui de la baie d’Along avec une alternance de grottes et de pains de sucre recouverts de forêts tropicales. Les paysages sont sublimes. De nombreuses légendes racontent que cet endroit est béni des dieux.

Au pied de ces montagnes, ce sont des terres très fertiles. En choisissant cet emplacement, les rois ont offert une vie prospère au peuple. On peut y cultiver du riz et autres plantations. 1000 ans après le départ des rois, la population est restée et cultive toujours le riz. On peut l’observer à la tâche, le fameux chapeau conique sur la tête, une chemise manches longues en coton, et la serpe à la main. Cette journée à la découverte des trésors de Ninh Binh vous offre des scènes de vie pittoresques. Un souvenir supplémentaire de ce magnifique voyage en immersion au Vietnam. Choisissez de vivre ces moments magiques seul, en famille, ou entre amis, en vous joignant à un petit groupe. Consultez nos dates de séjour ICI.

Ninh Binh ou "la Baie d'Halong terrestre"
Paysannes dans les rizières

La Baie d’Along, la merveille du Vietnam

Située dans la province de Quang Ninh, avec plus de 1 500 km, c’est le joyau du Vietnam : la Baie d’Along. L’une des sept merveilles naturelles du Monde, qui est l’un des plus beaux sites naturels qui puissent exister. Il faut dire que le lieu est incroyable de beauté : un superbe archipel au large du Golfe du Tonkin, au milieu duquel quelques villages flottants abritent des familles vivant de la pêche et du tourisme. La Baie d’Along est inscrite sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1994, et abrite près de 2 000 îles et îlots. De nombreuses croisières sont proposées pour découvrir le site incontournable. Nous faisons le choix de vous proposer une croisière en jonque traditionnelle pour apprécier la partie la moins fréquentée de ce site incontournable du Vietnam.

Vous naviguez au milieu des pitons karstiques, les fameux pains de sucre, qui émergent des eaux turquoise. Vous faites escale pour découvrir des cavités naturelles magnifiques, les grottes naturelles de la Baie d’Along, véritables musées géologiques. À l’intérieur de celles-ci, des archéologues ont retrouvé des fossiles qui attestent de la présence de la vie humaine il y a plusieurs dizaines de milliers d’années. Les grottes les plus célèbres sont : Hang Dau Go (la grotte du bois flotté), Hang Tam Cung (la grotte des trois palais), Hang Sung Sot (la grotte surprise) et Hang Thien Cung (la grotte de la résidence céleste).

Ha signifie « descente » et Long signifie « dragon ». Connaissez-vous la légende de la Baie d’Ha long ?

Pour protéger le Vietnam des attaques de ses envahisseurs, le Dieu des Dieux (dans la mythologie chinoise et vietnamienne, on se réfère à lui par l’Empereur de Jade), décida de missionner une mère Dragon*, l’animal légendaire le plus puissant, pour descendre du ciel afin de sauver son peuple. Elle rassembla ses enfants, qui ne crachèrent pas du feu mais des pierres de jade. Elles se seraient transformées en îlots protecteurs au contact de l’eau.

Les vietnamiens sont très attachés à cette légende, et des milliers de garçons portent le nom de « Long » et les filles celui de « Jade ».

* le dragon est un animal sacré au Vietnam, si bien que l’on dit souvent du Vietnam qu’il est le Pays du Dragon.

Baie d'Along Vietnam
Baie d'Along Vietnam

Voyager en famille au Vietnam

Voyager en famille est une expérience en soi. Voyager en famille au Vietnam c’est créer des souvenirs communs inoubliables, à la découverte de ce pays d’Asie en forme de dragon ! Dans un cadre sécurisé et bienveillant, les vacances équitables et solidaires au Vietnam offrent aux familles et aux jeunes voyageurs l’opportunité de vivre ensemble de nouvelles expériences.

Dans les montagnes du Nord Vietnam, le séjour chez l’habitant permet de dormir dans une maison sur pilotis. Les voyageurs en culottes courtes apprécieront l’ambiance « cabane » ! Les parents, eux, seront rassurés par la gentillesse et la bienveillance de leurs hôtes. Tous ensemble pourront apprécier un chouette moment de rencontre avec les enfants du village à l’école. Quelques mots échangés, des sourires aussi, et nul doute que ce moment restera gravé à jamais dans l’esprit des petits mais aussi des grands ! Les balades en forêt, à travers les rizières en terrasse, et les douces navigations sur le lac de Thac Ba et la Baie d’Ha Long terrestre, sont autant d’activités ludiques qui pimentent votre circuit en famille au Vietnam.

Point commun à tous nos voyages, le programme d’activités mis en place par nos partenaires est une excellente introduction à des domaines variés comme la gestion de l’eau, l’éducation et la scolarité des enfants, la place de l’homme dans son environnement naturel, l’artisanat, la pêche, l’agriculture, etc…

Les expériences d’immersion, et les rencontres qu’elles permettent, favorisent l’ouverture au monde des petits voyageurs.

Alors, si vous projetez de voyager avec vos enfants, ne cherchez plus ! TDS Voyage organise pour vous et votre tribu un voyage équitable et solidaire au Vietnam, un voyage en famille « Au cœur du Tonkin ».

Ecolières vietnamiennes
Famille vietnamienne faisant le marché

Quand partir en voyage au Vietnam ?

Au Vietnam, il existe 2 grandes saisons : l’hiver qui s’étale de novembre à avril, et l’été de mai à octobre. En fonction des différentes zones climatiques, ces saisons peuvent être changeantes.

Les meilleures périodes pour voyager au Vietnam dans la région du Tonkin, région où se déroule notre séjour, sont la période d’avril à juin (aussi appelé « le printemps chaud et humide ») et la période de septembre à décembre (appelé « l’automne agréable »).

Femmes vietnamiennes au marché
Lac Ba Be

Que ramener d’un voyage au Vietnam ?

Nombreux sont les souvenirs à glisser dans sa valise au retour d’un voyage au Vietnam. Pour offrir ou à s’offrir, voici quelques idées d’achats responsables « made in Vietnam » :

Ramenez de votre voyage les couleurs de Sapa ! La région qui abrite de nombreuses ethnies montagnardes, offre un artisanat du textile très riche : brocatelles et broderies aux couleurs vives viennent égayer de leurs motifs singuliers écharpes, vestes, sacs, etc…

De petites boutiques de prêt-à-porter et d’articles pour la maison s’inspirent des traditions et des paysages vietnamiens. On trouve facilement ces marques locales qui allient modernité et tradition, à Hanoï notamment.

Le chapeau conique est emblématique du Vietnam. Alors pourquoi ne pas ramener ce souvenir typique de votre voyage au pays du dragon ?

Enfin, toujours dans le domaine du textile, n’oubliez pas que le Vietnam est un producteur de soie. Vous trouverez aisément des vêtements et accessoires en soie. Attention néanmoins aux arnaques, les tissus synthétiques venant parfois se glisser par-là !

Des objets artisanaux trouveront facilement leur place de retour à la maison. Le Vietnam est réputé pour sa maîtrise de la laque, dont l’artisanat fait partie du patrimoine depuis des siècles. Issue de la résine d’un arbre, cette matière naturelle vient enrober de sa brillance divers objets de décoration.

Vous aurez l’occasion de vous rendre sur les marchés à Bac Ha, ou Can Cau. Là, les étalages regorgent de produits locaux, des aliments et de l’artisanat traditionnel, qui réveilleront le souvenir de ce beau voyage lorsque vous les retrouverez à votre retour.

Pour poursuivre le voyage culinaire, les galettes de riz, qui ne prennent pas de place dans les bagages, ont aussi l’avantage d’être faciles à conserver. On glissera dans ses bagages du thé, pourquoi pas du thé aromatisé au lotus, et du café robusta (le Vietnam est le premier producteur mondial de café robusta, dont la saveur chocolatée est due à la torréfaction des grains dans le beurre clarifié).

Enfin, un incontournable « santé » au Vietnam : le baume du tigre (Tiger Balm). C’est la pommade miracle au menthol, facile à trouver et à ramener ! Nous vous conseillons de l’acheter en pharmacie. Il est efficace en cas de rhume, maux de tête, toux, piqures d’insectes, douleurs musculaires… mais ne pourra rien contre le mal du Vietnam que vous ressentirez peut être à votre retour chez vous !

Vendeuse de chapeaux vietnamiens
Inscription Viet Nam faite en fleurs

Prolonger le circuit par une extension

Découvrir les trésors de l’ancienne cité impériale de Hué

Hué est la ville gardienne des traditions dans un pays en plein développement. Retranchée derrière ses murailles, elle vit hors du temps, dans un cadre particulier qui pousse à regarder le passé. Située dans la région centrale du Vietnam, la rivière des parfums (sông Hu’o’ng) sépare la vieille ville de la ville nouvelle. C’est dans la partie la plus ancienne que se trouvent les trésors à visiter (bon nombre sont inscrits à l’UNESCO).

Le palais des empereurs, qui trône au cœur de la ville, est incontestablement le monument majeur. Il était occupé il n’y a pas si longtemps. C’est ici qu’habitait Boa Daï, le dernier empereur du Vietnam, en 1945. Le palais est un véritable chef d’œuvre qui a été fondé en 1802, par les meilleurs artisans du Pays. Les sculptures qui le décorent sont magnifiques et servent de modèles encore aujourd’hui à la nouvelle génération d’artisans. Les sculpteurs de la cité impériale ont fait des émules. Deux siècles plus tard, leur savoir-faire se transmet encore. Dans le quartier des fonderies, les gestes sont restés les mêmes, à peu de choses près, et la transmission de pères en fils se poursuit.

Arpenter les rues de l’ancienne Saïgon : Hô Chi Minh-Ville

Avec un peu plus de 8,2 millions d’habitants, celle que l’on appelle aussi HCMV de ses initiales, est une ville majeure du Vietnam. Autrefois capitale de la colonie Française de Cochinchine, elle fut d’abord baptisée Saigon avant de devenir Hô Chi Minh-Ville en 1975. Elle attire les voyageurs en quête de contrastes : les boutiques chics côtoient les marchés traditionnels, les gargotes de rue font face aux restaurants haut de gamme, les hôtels raffinés alternent avec les pensions petits budgets. En voyage au Vietnam, on y reste quelques jours pour flâner dans les ruelles de la vielle ville ou les quartiers plus cossus. Musées, temples, marchés, monuments historiques, espaces verts…il y en a pour tous les goûts ! Que voir, que faire à Hô Chi Minh-Ville ? Parmi les incontournables : le palais de la réunification, le musée des souvenirs de guerre, et la pagode de l’Empereur de Jade.

S’envoler vers le Cambodge et ses fameux temples d’Angkor

Au départ de Hanoï il est possible de rejoindre Siem Reap, pour prolonger le voyage au Vietnam par un second séjour, à la découverte du Cambodge. Notre agence TDS Voyage y propose un voyage solidaire dont voici les détails « La magie du Cambodge ».

Vous pouvez choisir d’y rester quelques jours pour visiter les temples d’Angkor, ou sur une durée prolongée, pour une vraie découverte du Cambodge et de ses villages confidentiels.

Jeune fille cambodgienne
Temple d'Angkor Cambodge